Spatialités et temporalités palestiniennes #2: Penser l’espace : territoire, réseau, maille

10h00-12h30
Mardi 15 janvier 2018
Salle André Raymond
IREMAM
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme
5 rue du château de l’horloge
13094 Aix en Provence

Spatialités et temporalités palestiniennes

Organisation: Julien Loiseau, Cédric Parizot et Sbeih Sbeih
Ce séminaire interrogera les modalités de construction de la Palestine comme objet d’étude et leurs effets sur la structuration du champ de la recherche. Cette démarche est nécessaire dans un contexte où le conflit israélo-palestinien continue de structurer fortement les cadres à travers lesquels nous pensons, nous analysons et nous représentons la Palestine. En confrontant des travaux récents d’historiens, d’anthropologues, de politistes, de sociologues, de géographes ou de littéraires nous fixons deux objectifs principaux. D’une part, il s’agira de mettre en évidence les multiples constructions spatiales et temporelles auxquelles renvoie la Palestine et les dépayser. D’autre part, nous nous efforcerons de développer une réflexion critique sur nos propres approches, méthodes et objets de recherche.

Cédric Parizot, anthropologue, IREMAM, CNRS/Aix Marseille Université
Penser l’espace : territoire, réseau, maille
A partir de mes enquêtes ethnographiques et d’une revue de la littérature existante, je mettrai en perspective trois types d’approches pour penser les espaces israélo-palestiniens. Tout d’abord, les analyses issues de l’imaginaire territorial et national; je présenterai ensuite les analyses inspirées du modèle visuel du réseau, et enfin celles qui reprennent à leur compte l’image de la maille. Je montrerai ainsi combien chacune d’entre elles organise l’expérience et les questionnements des chercheurs et de nombreux autres observateurs autour de l’articulation des espaces israélo-palestiniens et les inscrivent dans des conceptions politiques particulières de ces espaces et de ces populations.

Image : Anna Guilló, Découpe, 2017. Dessin mural, dimensions variables.